Pour la fabrication, c’est très simple ! Ce n’est que de la technique et de la pratique.
Je prends vos idées, de l’acier, du laiton, vos mesures, des outils etc... Je mets l’ensemble sur l’établie et j’agite le tout. Quelques semaines plus tard, votre vélo est prêt.

Un détail, votre vélo sera en acier, à épaisseurs variables, un point c’est tout. Si vous voulez, nous reparlerons technique autour d’un sirop de serpolet !

La puissance du détail,
Le détail est tout aussi important qu’une bonne soudure, mais c'est tellement plus facile de faire une bonne soudure !
J’aime l’idée que chacun de mes vélos soit imbibés d’un univers, un univers qui vous est sensible et que j’essaie de réécrire sur votre monture.

Le bilan énergétique pour la fabrication d’un cadre de vélo, à un poil près :
- De l’acier, autour de 2 kg d’acier avec les chutes qui seront recyclées
- Des baguettes de laiton et d’argent.
- De l’acétylène, combien je ne sais pas, je mesure bientôt (C2H2)
- Un tour/fraiseuse qui tourne environ 30min en continue (500W)
- Quatre ampoules de 100W pendant une semaine, mais je vais surement passer aux LED (400W)
- Une extraction d’air (400W)
- Chauffage, euh effet non, pas de chauffage. (Un bon pull)
- Un PC de 300W pour vous écrire et dessiner, environ 4h si je ne me perds pas dans internet.
- A approfondir…