La désignation du projet, le début du dessin

Durant la première rencontre, nous parlons de vos envies et de vos pratiques. Nous définissons ensembles vos besoins.

Suite à nos discussions, nous pourrons dégrossir les choix des composants, la série d’acier, l’esthétique générale du vélo…
Cette première entrevue me permet de vous fournie une esquisse et un devis de votre vélo.
(Rendez-vous à distance possible)

L’étude, le passage sur la machine infernale.

Cette étape consiste à figer vos points d’appui sur votre futur vélo; hauteur de selle, recul de selle, éloignement du cintre, hauteur du cintre et position des pédales.

Nous validons la bonne position sur le gabarit. Après quelques efforts, nous validons la bonne position autour d’un verre de sirop de Serpolet.

Suite à cette étude, je vous transmets un dossier complet du vélo. Le dessin du vélo est modifiable à souhait jusqu’à votre feu vert pour la réalisation. Votre vélo idéal est rarement conçu en un jour, le nombre d’itération n’est pas limiter.

La réalisation.

Une fois le dessin validé, je commence à couper, assembler, soudobraser, limer et polir le cadre. Je garde contact avec vous via des photos d’avancement.

La peinture et les petits dessins.

D’une manière générale, j’aime bien proposer à mes clients un univers autour de leur vélo. C’est une option gratuite si le client à une envie. La peinture est une poudre par pulvérisation électrostatique cuite au four. Les couleurs disponible sont nombreuses et font référence au RAL. Je peux faire peindre les portes bagages, les gardes boues inox et autres accessoires avec le kit cadre/fourche. Un cadre inox offre d’autres possibilités de peinture.

La livraison du cadre et le début des escapades

A vous de jouer…

La puissance du détail,
Le détail est tout aussi important qu’une bonne soudure, mais c’est tellement plus facile de faire une bonne soudure !
J’aime l’idée que chacun de mes vélos soit imbibés d’un univers, un univers qui vous est sensible et que j’essaie de réécrire sur votre monture.

Le bilan énergétique pour la fabrication d’un cadre de vélo, à un poil près :
– De l’acier, autour de 2 kg d’acier avec les chutes qui seront recyclées
– Des baguettes de laiton et d’argent.
– De l’acétylène, combien je ne sais pas, je mesure bientôt (C2H2)
– Un tour/fraiseuse qui tourne environ 1h en continue (750W)
– Quatre ampoules de 100W, mais je vais surement passer aux LED (400W)
– Chauffage, euh effet non, pas de chauffage. (Un bon pull)
– Un PC de 300W pour vous écrire et dessiner, environ 4h si je ne me perds pas dans internet.
– A approfondir…